Aux épaules de San Lorenzo s’ouvre une vallée alluviale qui arrive jusqu’aux pieds du Mont Faudo. Elle est constituée par des communes qui sont probablement nées pendant la construction de la voie romaine Julia Augusta. En amont de la côte naissent ainsi Civezza, Pietrabruna, Boscomare, Lingueglietta et Cipressa, dont on peut en placer les racines vers le Mille. Plongée dans les oliviers aux flancs du mont Follia, Pietrabruna est connue pour la stroscia, l’ancien gâteau typique fait avec farine, huile et sucre, vermouth ou marsala, levure et écorce de citron, si friable qu’on ne la coupe pas, on la  »stroscia » pour la briser. Les ruines d’une tour du XV siècle caractérisent Boscomare, marquée par l’ancien besoin de défense contre les sarrasins que l’on retrouve à Lingueglietta. Aussi médiévales sont les églises de Sant’Antonio de Costarainera, d’origine bénédictine, et le bourg de Cipressa, où l’église est baroque et l’oratoire du XVIII siècle avec le Cadran solaire.

This post is also available in: Italiano English Deutsch Русский

Potrebbe interessarti…

San Biagio della Cima

San Biagio della Cima

Parler de San Biagio della Cima c'est tout comme parler de la Vallée du mimosa et des roses, symbole du pays à qui est...

Soldano

Soldano

Couleurs, parfums et suggestions de la garrigue dominent Soldano, un petit bourg de maisons en pierres, plongé dans...

Privacy Policy Cookie Policy